Aller au contenu principal

La réserve naturelle de la Vielle Rochette

Le site de la Vieille Rochette se situe en Ardenne centrale, à cheval sur les territoires des communes de Libin et de Bertrix, à l'ouest du village d'Ochamps. Il occupe les vallons creusés par plusieurs petits affluents de la Lesse qui entrecoupant le plateau de Recogne. Les milieux représentés y sont très variés et précieux étang oligo-mésotrophe à littorelle, pré à nard, jonçaie acutiflore, bas-marais acides, prés à bistorte, prairies pâturées, boisements feuillus, plantations résineuses. L'intérêt entomologique du site est exceptionnel. Des parcelles en réserve naturelle y sont gérées par les RNOB depuis 1991; les objectifs principaux de conservation sont le maintien et/ou la restauration des différents milieux prairiaux et la conservation de l'étang à littorelle. ( extrait de biodiversité.wallonie.be)

Sur la commune de Libin, la réserve de Vieille Rochette occupe les vallons gorgés d’eau creusés par plusieurs petits affluents de la Lesse. Sortant presque directement de la nappe phréatique, cette eau est particulièrement pure, très pauvre en minéraux, mais très riche en biodiversité. Sources, étangs, ruissellements et prés humides y assurent la préservation d’une faune et d’une flore typiques.

L’un des principaux objectifs de gestion est le maintien de l’étang à littorelle. Cette petite plante menacée doit être immergée en hiver pour ne pas geler, et émergée en été pour fleurir. Un système de vanne a été spécialement installé pour lui offrir ces conditions. Mais la gestion des niveaux n’est pas chose aisée, car elle doit tenir compte d’une autre espèce en déclin : la truite de rivière. Le site constitue en effet un réservoir historique de truites sauvages.

Autour des étangs, riches en libellules et en prêle de marais, plusieurs beaux prés humides ont été restaurés en éliminant les pessières (plantations d’épicéas). Des vaches galloways, les pieds dans l’eau, broutent de bon cœur les jeunes pousses de ligneux. Ces excellentes gestionnaires, sauvages et rustiques assurent un suivi efficace et durable aux travaux de restauration sur ce type de milieux.

Bistorte et succise, myosotis et violette des marais, orchis tacheté et pédiculaire des marais : le cortège végétal y est remarquable et sert de pouponnière à diverses espèces de papillons fort dépendantes de l’une ou l’autre plante. Le nacré et le cuivré de la bistorte sont ainsi présents sur la réserve, tout comme les rares cuivré écarlate et grand nacré. Paradis des mousses et des lichens, une très vieille saulaie crée des arches au-dessus d’un ruisseau au cœur de la réserve et ajoute un caractère romantique à cette réserve déjà exceptionnelle. ( extrait du site de Natagora )

Partager sur :Email

Soutenez Natagora

Vous aimez la nature ? Aidez-la !

Participez avec Natagora à la préservation de l’environnement en Wallonie et à Bruxelles.
Apportez votre voix à la nature en devenant membre de Natagora et soutenez activement nos actions en rejoignant notre groupe de volontaires.
 

JE DEVIENS MEMBREJE VOUS REJOINS

Faire un don

Vos dons rendent possibles toutes les actions de notre groupe de volontaires en faveur de la biodiversité. Déductibilité fiscale à partir de 40 € de dons par an.

JE FAIS UN DON